Rollerdrome – Les nouveaux gladiateurs


C’est ZeCowboy qui était dans les startingblocks, quand 2K nous a proposé de couvrir le dernier-né de chez Private Division. Je n’étais pas suffisamment motivé pour m’investir dessus, le hasard a bien fait les choses. Il a suffi de quelques minutes de jeu pour être totalement embringué dans un fun total et absolu. Un solide gameplay plus immersif qu’il n’y paraît, mais qui me laisse un étrange sentiment mitigé…


SUPPORT

PC / Playstation (testé sur PC)

GENRE

Sport/Tir

DÉVELOPPEUR

ÉDITEUR

SORTIE

16 aout 2022

PRIX DE VENTE CONSEILLÉ

30 €

CLASSIFICATION

PEGI +16


RAPPEL : Une Critique est l’avis subjectif d’un des membres de la rédaction de Renegades. Elle a pour objectif de porter une opinion supplémentaire à un ensemble d’avis positifs comme négatifs, dont seul le lecteur pourra se faire sa propre opinion. Une Critique peut être débattue, avec les échanges d’opinions de chacun, mais n’est pas, une vision imposée aux autres par celui qui l’écrit. N’hésitez pas à venir débattre du sujet avec nous dans les commentaires ou sur Discord.


Nous sommes en 2030, dans un monde où la police est en passe d’être gérée par une multinationale. Matterhorn est une compagnie tentaculaire, qui semble avoir pris le contrôle de la civilisation tout entière ! Cette entreprise est également le principal sponsor du sport extrême Rollerdrome. Cette violente discipline en perte d’audience cherche à se renouveler, par tous les moyens !

 

 

Nous incarnons une nouvelle venue en soif de sensations fortes, Kara Hassan. Cette jeune femme n’hésite pas à s’endetter pour participer au championnat, qui pourtant met sa vie en péril. Ces éléments de scénario sont disséminés à travers des séquences, où le joueur peut se balader librement et fouiller tout partout (en vue subjective). Les joueurs curieux ont dès lors un fil conducteur intriguant, proposant une histoire assez palpitante. Nous découvrons progressivement que Kara est bien plus en danger qu’il n’y paraît…

 

 

Un aspect du jeu qui permet de créer un semblant d’immersion, là où on ne l’attendait pas du tout pour ce genre de gameplay. D’autant qu’il y a un côté très proche de l’actualité réelle, un parallèle qui là aussi ouvre une réflexion totalement inattendue dans le jeu. Malheureusement cet axe n’est pas suffisamment exploité à mon goût, de nombreuses questions resteront sans réponse. À moins que terminer le jeu à 100% révèle certains secrets (à vérifier, mais ça peut me motiver à y retourner…) ?

Bon courage à ceux qui se lancent dans cette quête, terminer certains niveaux s’avère être une tâche ardue. Si les préliminaires et les quarts de finale restent relativement accessibles, la demi-finale hausse le ton d’un coup d’un seul ! Cela est justifié par un élément de scénario, mais la courbe de difficulté monte en flèche brutalement. Certes, streamer le jeu diminue la concentration, mais même hors diffusion certains objectifs ont demandé de nombreux essais avant d’arriver au dénouement final !

 

 

Matterhorn a décidé d’éliminer Kara de l’échiquier, qui monte les échelons et devient prétendante au titre de championne 2030 du Rollerdrome. La raison de cet assassinat est assez obscure… bien que des tensions politiques semblent être à l’origine d’un conflit grandissant. D’autres participants de la compétition disparaissent, dont des têtes d’affiches. Des amitiés se tissent entre les compétiteurs, on les ressent avec certains détails dans les scènes avant chaque phase du tournoi.

 

 

Dans l’ensemble le gameplay n’a pas tellement de défauts, tant qu’on gère la caméra manuellement. Faire confiance à la fonction automatique pour recentrer la vue n’est pas viable. Il faut donc être un joueur multifonction pour être à l’aise dans Rollerdrome, penser à plein de choses à la fois pour ne pas trop morfler. Anticiper les coups ennemis, esquiver au meilleur moment, utiliser l’arme la plus efficace sur tel ou tel adversaire, le cerveau fonctionne à plein régime !

L’AVIS DU TESTEUR

La prise en main est assez simple et intuitive, mais le gameplay tourne rapidement en rond. Quand la difficulté pointe le bout de son pif, il est possible d’activer des assistances pour l’amoindrir (voire la supprimer totalement !). D’autant qu’il n’y a pas vraiment de pénalité avec ces fonctions, à moins de souhaiter apparaître dans le classement mondial… Par conséquent, le jeu est accessible à tous, chacun peut équilibrer la difficulté comme bon lui semble. Une fois la campagne principale terminée, une nouvelle saison encore plus exigeante se déverrouille. Matterhorn n’a qu’une idée en tête, abattre Kara Hassan pendant la compétition !

Appréciations détaillées ici

Replays des streams :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *